Michael Gianfreda

L’artiste bernois Michael Gianfreda se dit lui-même “device artist” – ou artiste d’appareils.
Depuis 1990, il compose des musiques pour synthétiseurs analogiques et depuis 2004, il développe de minuscules machines sonores et visuelles à partir de microprocesseurs.
“Mes travaux transposent des lois de la nature aux frontières entre l’art, la philosophie et la cybernétique. Le hasard joue là un rôle essentiel . Mes petites machines n’ont souvent pas de sens apparent, mais elles peuvent amener à la réflexion en devenant, d’une certaine manière, des énigmes philosophiques…”
Le recyclage est aussi un élément important de son travail. Il utilise des boîtiers en plastique issus de la banalité du quotidien pour leur donner une seconde vie, les munissant de microprocesseurs. Les sources électriques qu’il utilise pour ses installations proviennent de l’énergie solaire ou de la récupération de batteries de boîtes de film polaroïd.