Trickstr

 

Arsenal du Belluard
Du 9 au 20 septembre, 17h à 20h30
Entrée libre


TRiCKSTR – Un environnement audio-visuel doté d’une personnalité artificielle.
TRiCKSTR – Un alchimiste, un magicien, la création de réalités dans la dualité du temps et de l’illusion.
TRiCKSTR – http://www.trickstr.ch/

Conçu, développé, réalisé et produit par

  • Sibylle Hauert et Daniel Reichmuth, Bâle.

avec:

  • Volker Böhm : Software générateur et de contrôle du son et de l’image.
  • Daniel Bisig : Software pilote de la caméra infrarouge 3D
  • Michael et Max Egger : Développement des module dimmer DMX 16 canaux et d’interfaces USB

Pouvoir inviter TRiCKSTR est un événement particulièrement important. TRiCKSTR est une installation grandiose. Ou plutôt tout un environnement, une machine-son-lumière-texte, dans lequel le spectateur devient acteur.

Cette machine, belle et ludique, dotée d’une intelligence artificielle, n’a pour l’instant été présentée qu’une seule fois à Bâle. D’une grande complexité, elle a nécessité 4 ans de travail. Elle fera l’événement de la soirée d’ouverture et sera visible ensuite sur l’ensemble du festival. TRiCKSTR séduit un très large public par sa magie, sa poésiee et sa beauté mais elle est aussi une prouesse technologique qui nous invite à organiser des scolaires. La deuxième semaine de festival étant la semaine de rentrée universitaire,  des visites et présentations technologiques de la machine seront proposées, spécialement destinées aux étudiants de l’école d’ingénieur et du département d’informatique de l’université de Fribourg.

TRiCKSTR en quelques mots

TRiCKSTR est un environnement, un ensemble, une machine son-lumière-textes qui joue et réagit avec le visteur-acteur.

En premier lieu, le regard est capté par une énorme paroi lumineuse faite de pixels, composée de modules indépendants, générant des images en mouvements dans des dégradés de couleur sépia. A quelque distance de la paroi de lumière s’étend un sol légèrement surélevé, un espace de jeu et d’action, truffé de senseurs invisibles.

Les modes de jeux

Trickstr_action001.jpg

Le logiciel distingue principalement deux états (ou modes):

Le premier mode est interactif, TRICKSTR y montre une volonté de communiquer avec le monde extérieur, fondé sur l’interaction avec les visiteurs-acteurs.

Trickstr_action003.jpg

Le sol sera-t-il foulé? C’est au visiteur-acteur d’en décider, en entrant ou non sur le terrain de l’action. S’il pénètre, il se retrouvera face à sa propre image pixelisée. Trickster joue, réagit parfois de manière intense et dynamique aux mouvements et à la danse – le plus petit déplacement générant des tempêtes de lumières et des orages sonores. Ou alors il impose un rythme et nous oblige à réagir lentement ou rapidement. … De la danse, juste de la danse… Trickstr adore ça!

Trickstr_action005.jpg

Le second mode est un mode de reproduction où les modules programmés génèrent automatiquement le contenu… une fois l’espace de jeu vide Trickstr prend lui-même congé pour retomber, une fois de plus, dans son propre état de régénération.Trickstr devient alors un paysage visuel et sonore à explorer.

Trickstr_action008.jpg

Selon une ordonnance symétrique, des mouvements chaotiques ou une ornementation rythmique, la machine remplit l’espace de faisceaux de lumières ou le plonge dans l’obscurité.

Trickstr_action009.jpg

L’impression de mouvement et la dynamique sont renforcées par le son, qui est si étroitement associé à l’image qu’il n’est pas possible de distinguer si le son a provoqué l’image ou l’inverse. Que ce soit par la lumière ou les ténèbres, par le son ou le silence de la machine, l’espace est dynamique.

Trickstr_action010.jpg

La machine génère parfois une voix synthétisée. Le son devient tout à coup sémantiquement chargé. Trickstr récite. Pensées critiques, préoccupations. De courts fragments de textes sur l’histoire contemporaine, l’art, l’électronique, l’invention de l’ordinateur, la robotique. Trickstr vise à remettre en question tous les systèmes formels, en général et en particulier, leur supposée irréfutabilité, ainsi que leur faillibilité. Faillibilité soulignée avec humour par Trickstr, lui même débitant de fréquents messages d’erreurs.

Trickstr_action011.jpg

TRiCKSTR est programmé de manière à avoir des humeurs ou de l’humour, des modes d’intéractions riches et variés, séduisant par ce  je ne sais quoi d’humain caché à l’intérieur. La machine perçoit et reproduit un petite part de ce qu’est le visiteur lui même et de ce qu’il met en jeu dans la machine.

Trickstr_action012.jpg

TRiCKSTR et [ a n y m a ]

[ a n y m a ] a suivi la création de TRiCKSTR pour laquelle Michael Egger et Max Egger ont développé des outils. C’est un projet que nous avons vu grandir et évoluer, un rêve que nous avons vu naître, une intelligence artificielle dont nous avons suivi le développement. Lourd, cher, complexe, TRiCKSTR voyage trop peu. Mais cette machine est tout simplement merveilleuse et nous tenons beaucoup à permettre au public fribourgeois de pouvoir la découvrir.